Posté le 19 Septembre 2018

Devrait-on prendre des précautions spéciales pour les femmes enceintes ou les enfants?

Les dentistes examinent plusieurs facteurs avant de décider du traitement des enfants et des femmes enceintes. S'ils sont informés de la grossesse de leur patiente, de concert avec celle-ci, les dentistes peuvent recommander d'autres matériaux de restauration, une autre forme de traitement ou le report de ce dernier.


Pour beaucoup de cas, l'amalgame offre le meilleur choix possible de restauration. Bien qu'on n'en ait pas démontré de façon spécifique de mauvais effets, on sait que le mercure traverse le placenta. Un comité des organismes concernés, réuni à l'invitation de Santé Canada, a conclu « que la recherche n'indique pas qu'il faille empêcher les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent... de recevoir des obturations à l'amalgame... le bon sens indique que les femmes enceintes devraient reporter toute intervention médicale ou dentaire après l'accouchement.»

De nos jours, les enfants ont, pour la plupart, beaucoup moins de caries que par le passé et ils sont, en conséquence, moins exposés au mercure. Les dentistes portent une attention particulière au traitement de restauration chez les enfants et aux préoccupations des parents. L'amalgame dentaire offre, pour plusieurs cas, des avantages marqués. On songe aux autres matériaux s'ils conviennent et on les recommande au besoin.

Archives