Posté le 19 Septembre 2018

La salive

La salive, le liquide qui humidifie les muqueuses de la bouche, est sécrétée par les glandes salivaires parotidiennes, sublinguales, sous-maxillaires, et les glandes annexes sous la muqueuse. Elle se compose essentiellement d'eau (à 99 %), de protéines, d'ions électrolytes, de sels minéraux, d'enzymes digestives et d'éléments organiques (à 1 %). Un adulte en produit en moyenne 1 litre par jour. Le débit est plus important en position debout et couchée, moindre en position assise, et minimal la nuit.

La salive joue plusieurs fonctions. Elle facilite la diction en lubrifiant la surface des muqueuses et intervient dans la digestion des aliments. Elle participe également au maintien de l'équilibre physiologique de la cavité bucco-dentaire.
 
La salive et la digestion
La salive facilite la déglutition et prépare les aliments à la digestion. Elle humidifie les aliments pendant la mastication pour former un « bol alimentaire ». Ainsi lubrifiés, les aliments glissent facilement vers l'œsophage ce qui nous empêche de nous étouffer.
Elle participe également à la digestion en transformant certains composants des aliments par réaction chimique, et ainsi faciliter leur assimilation par l'organisme.
Enfin, la salive favorise le fonctionnement des bourgeons gustatifs qui ne fonctionnent qu'en milieu humide. C'est elle qui nous permet de ressentir le goût des aliments.
 
La salive comme protection
La salive est aussi essentielle au maintien de l'équilibre physiologique de la cavité bucco-dentaire. Elle possède en effet des propriétés antibactériennes. Elle évite ainsi la prolifération des micro-organismes indésirables. Elle constitue un véritable rempart contre les invasions microbiennes.
Saturée en ions calcium et phosphate, la salive empêche également la corrosion de l'émail des dents en créant une couche protectrice de molécules sur leurs surfaces.
 
La propriété réparatrice de la salive
En plus des fonctions citées ci-dessus, la salive joue également un rôle réparateur, en régulant le pH de notre bouche après les prises alimentaires. Le fait est qu'après un repas, le pH de la bouche devient acide. Un tel environnement favorise le développement des bactéries responsables des caries. L'augmentation du flux salivaire permet de réguler ce pH, et atténue les attaques acides. Mieux encore, au cours de ce processus, la salive reminéralise l'émail des dents et répare les effets des attaques acides.     
Quoi qu'il en soit, l'efficacité de la salive reste limitée. Raison pour laquelle, le besoin de boire peut se faire ressentir durant les repas, ou qu'une bonne hygiène bucco-dentaire demeure essentielle malgré ses propriétés antibactériennes et réparatrices.  

Source: www.toutdentaire.com

Archives